Je suis heureuse de vous retrouver avec ma lettre de l’été

Nous attendons tous les vacances avec impatience, moment privilégié avec des priorités différentes selon chacun de nous, détente pour certains, se retrouver en famille et profiter des enfants pour d’autres, faire du sport, se cultiver, découvrir…

Pour ma part, je vais consacrer du temps à mes amis et m’imprégner de leurs expériences et de leurs différences pour vous retrouver en septembre, disponible et encore plus libre de tout jugement afin de vous accompagner, de vous aider dans vos parcours avec toute mon écoute et ma sensibilité.

En attendant le retour des vacances vous trouverez dans cette lettre un article vous faisant part de ma vision des devoirs de vacances et un article vous donnant des conseils pour évacuer le stress et rentrer en pleine forme psychologique.

Mon cabinet de Versailles et mon cabinet de Saint-Germain-en-Laye seront fermés du 28 juillet au 25 août.

Je vous souhaite un excellent été,

Valérie Chédru

 

Nos amours et les devoirs de vacances

Nos amours et les devoirs de vacances

Depuis le mois de mai les cahiers de vacances s’affichent en tête de gondole dans tous les supermarchés, librairies, stations-service et bien peu de parents résistent à cet achat « éducatif », persuadés du bien-fondé des devoirs de vacances.

Personnellement, je ne suis pas une adepte des cahiers de vacances pour les raisons suivantes :

. Vos chouchous tout autant que vous ont besoin de faire un break, de se reposer, de faire le vide pour se préparer à faire le plein de nouvelles connaissances en septembre
. N’oubliez jamais que vos enfants apprennent en jouant
. Les vacances sont souvent pour nos jeunes une période où le corps en profite pour grandir, où l’esprit, libre d’école, évolue et s’installe dans une nouvelle phase. Ils ont besoin de ce temps de pause pour se construire et élaborer ces changements intérieurs nécessaires.

Plutôt que des devoirs de vacances :

. Jouez avec eux, jeux d’extérieurs, jeux de société : grâce aux jeux ils comptent, ils écrivent, ils apprennent en s’amusant…
. Visitez des sites, des musées en adaptant le timing à leurs âges : sans s’en rendre compte, ils apprendront l’histoire, les sciences naturelles, la géographie…
. Encouragez les échanges avec les cousins, les amis, les grand-parents… Tellement riches de souvenirs.
. Et surtout laissez-les rêver, ne rien faire, se reposer, ils se construisent comme ça.

Et si vraiment l’idée de ne pas toucher un cahier des vacances vous est insupportable, consacrez uniquement la dernière semaine de leurs vacances à faire quelques révisions.

 

Quelques conseils pour évacuer le stress en vacances

Quelques conseils pour évacuer le stress en vacances

L’année a été croissante, stressante, pressante, captivante, contrariante, éprouvante… Vous partez en vacances, bien décidés à décompresser pour redémarrer serein et en pleine forme.
Voici quelques conseils pour évacuer le stress :

. Informez vos collaborateurs : vous partez en vacances, vous ne lirez pas vos emails professionnels, ne répondrez pas au téléphone professionnel, seul sera toléré un sms en cas d’urgence avérée.
. En vacances, vous vous reposez : faites de bonnes nuits, une petite sieste après le déjeuner vous aidera à récupérer, en revanche pas de grasse matinée au-delà de 10h.
. Prenez du temps pour vous : aménagez chaque jour au moins 30 minutes rien que pour vous : une marche seul, un café en terrasse, un moment pour lire, rêver… Peu importe, mais ne tolérez pas qu’on vous dérange.
. Privilégiez la lenteur : en vacances aucune urgence, rien ne se fait au pas de course, ne multipliez pas les visites et les activités, une seule par jour suffit, prenez votre temps, dégustez le moment présent et laissez la place à l’imprévu.
. Libérez-vous des contraintes linge, repas, rangement.. Faites simple, vous reprendrez vos bonnes habitudes à la maison.
. Mangez sain et faites un peu d’exercice.

Mon article vous a intéressé ! Vous pouvez réagir en le commentant ici !