Ma lettre de mai 2019

« En mai, fais ce qu’il te plaît ». Je ne sais pas pourquoi mais cette devise me parle !!

Si vous décidiez juste pour un mois de suivre cette devise et de vous écouter, de vous chouchouter, de vous accorder un petit quelque chose d’un peu fou, rien que pour vous. Peut-être un saut en parachute… Peut-être regarder les étoiles… Peut-être dire m…. à votre belle-mère… Et oui pourquoi pas ! Faites-vous ce cadeau.

Et dans cette lettre pour rester sur cette idée, je vais vous parler d’audace parce-que c’est important d’oser, de prendre des risques, de se mettre en danger pour vivre de grandes choses, pour construire et pour vibrer.

Je vais aussi aborder le thème de l’intuition, cette petite voix à l’intérieur de vous qui sait ce qui est bon pour vous et où vous devez aller.

C’est ça faire ce qu’il nous plait : oser et suivre profondément ce qui nous anime et nous pousse loin des calculs et du rationnel. C’est ça se sentir vivant.

Bonne lecture

Ayez de l’audace et donnez du goût à votre vie

Ayez de l’audace et donnez du goût à votre vie

Etre audacieux c’est prendre des risques avec ce petit quelque chose de subtil et de rusé qui font que ces risques sont d’une énorme intelligence. Pas si simple dans cette société d’aujourd’hui où tout n’est que précaution, calcul, anticipation. Et pourtant, c’est en se mettant en déséquilibre et en osant que nous progressons et goûtons à la joie d’être vivant et de construire.

Avoir de l’audace, c’est oser dire non, c’est oser s’opposer, oser détruire pour reconstruire, bien-sûr le risque de se tromper, de tomber, de déplaire est grand et personne n’aime faillir et apparaître (peut-être) aux yeux des autres tout petit.
Mais ne pas oser, c’est prendre un autre risque, celui d’une vie fade et sans relief et surtout de ne jamais être soi-même. Plus vous oserez et plus vous aurez confiance en vous. Et plus vous aurez confiance en vous et plus vous oserez et plus vous serez grand et vivant.

Tous ces gens que nous connaissons qui ont osé sont nos héros : Simone Veil, Rosa Park, Martin Luther King… Et aussi ce merveilleux garçon, avide de sensations, qui saute dans le vide, vivant comme jamais, héros qui sait : de ses copains, de sa petite amie, de ses parents, de lui-même…

Alors jetez-vous à l’eau et vivez ce qui vous anime, au moins un peu et appropriez-vous ma devise : no risk no fun.

L’intuition, elle vous veut du bien 

L’intuition, elle vous veut du bien

Quelle qualité magique que l’intuition ! J’adore ce sixième sens qui met à mal le rationnel et fait la part belle à l’inconscient qui est mon outil de travail. J’ai beau avoir fait des études scientifiques et adorer les maths, j’ai toujours pensé que 1+1 ne faisait pas 2. Je crois intimement que les plus belles réussites sont dues à l’intuition, je crois aussi que l’intuition protège et veille sur nous.

L’intuition ne se trompe jamais, mais faut-il encore savoir l’écouter et lui faire confiance. Certains sont plus doués que d’autres en termes d’intuition. Ne soyez pas trop rationnel, ayez confiance en vous, écoutez votre cœur, votre moi intérieur, ne soyez pas négatif et laissez-vous guider, et avec un peu d’audace vous réaliserez de grandes choses.

Développez cette capacité d’écouter cette petite voix intérieure, pas celle des peurs qui vous paralyse mais celle qui vous veut du bien, qui colle au plus près à ce que vous êtes et souhaitez devenir. Pour cela apprenez à vous centrer sur vous-même, à vous relaxer et à lâcher prise, les outils pour cela sont multiples : yoga, méditation, relaxation, Qi Qong, hypnose…

Vos examens, vos compétitions

Vos examens, vos compétitions

Je n’ai pas pour habitude de faire de la publicité, je suis mal à l’aise avec ça mais une fois n’est pas coutume. Une épreuve vous attend, un examen, une compétition, une présentation importante… vous voulez booster votre concentration, vos performances, vous êtes anxieux. Venez faire une ou deux séances d’hypnose, les résultats sont bluffants, moi-même ne cesse de m’étonner des succès de mes patients. Je ne peux ni réviser ni m’entraîner à votre place mais je peux vous soutenir et vous aider à aborder les épreuves plus confiants et plus sereins.
A bon entendeur…

Mes clins d’oeil

Mes clins d’œil

Une pensée pour nos adorables ados :
https://www.youtube.com/watch?v=Iv8pHWkBeEY

Il pourrait être mon fils, Georgio est créatif, poétique, en colère, doux, tendre, audacieux, intuitif. Ses chansons sont belles, l’écriture, la musique, tout… Que cette génération est douée ! Elle me touche.
Brûle : https://www.youtube.com/watch?v=6JhXsA5A2wI
Aujourd’hui : https://www.youtube.com/watch?v=S2rpvaQRfGk

« La jeunesse s’instruit par intuition. Si l’on ne savait que ce qu’on apprend on ne saurait rien. » Jérôme Touzalin

Mon poème de mai, une ode à l’audace

Mon poème de mai, une ode à l’audace

« Il meurt lentement
Celui qui ne voyage pas
Celui qui ne lit pas,
Celui qui n’écoute pas de musique,
Celui qui ne sait pas trouver
Grâce à ses yeux,
Il meurt lentement
Celui qui détruit son amour-propre,
Celui qui ne se laisse jamais aider.
Il meurt lentement
Celui qui devient esclave de l’habitude
Refaisant tous les jours les mêmes chemins,
Celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur
De ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu
Il meurt lentement
Celui qui évite la passion
Et son tourbillon d’émotions
Celles qui redonnent la lumière dans les yeux
Et réparent les cœurs blessés
Il meurt lentement
Celui qui ne change pas de cap
Lorsqu’il est malheureux
Au travail ou en amour
Celui qui ne prend pas de risques
Pour réaliser ses rêves
Celui qui pas une seule fois dans sa vie,
N’a fui les conseils sensés.
Vis maintenant !
Risque-toi aujourd’hui
Agis tout de suite !
Ne te laisse pas mourir lentement !
Ne te prive pas d’être heureux ! »

Pablo Neruda

La recette de Flo

Ma Flo à moi vous propose une recette audacieuse et intuitive, vous allez vous régaler !

Recette Tom Yam Kung

Le Tom Yam Kung

Pour 6 personnes, 35 minutes de temps de préparation, 15 minutes de cuisson

Ingrédients

– 3 carottes
– 3 oignons nouveaux
– 2 gousses d’ail
– 8 champignons de Paris
– 24 queues de grosses crevettes
– 2 bâtons de citronnelle
– 1 noix de gingembre
– 1 citron vert bio
– 2 cuillérées à soupe d’huile d’arachide
– 1 bouillon de volaille
– 20 cl de lait de coco
– 1 cuillérée à soupe rase de pâte de curry rouge
– 2 cuillerées à soupe de sauce nuoc-mam
– 1 bouquet de coriandre
– sel

Préparation

– Émincez les carottes, le blanc des oignons (taillez le vert en petits tronçons) et l’ail.
– Décortiquez les crevettes.
– Ôtez les trois premières couches de la citronnelle, ainsi que la base et le haut des tiges. Écrasez le reste avant de l’émincer.
– Taillez le gingembre pelé en fins bâtonnets. Râpez le zeste du citron puis récupérez son jus.
– Dans un wok où chauffe l’huile, faites sauter les crevettes pendant 2 ou 3 min, puis ôtez-les.
– À leur place, faites revenir durant 3 min les blancs d’oignon, les carottes, l’ail, les champignons coupés en quatre, la citronnelle et le gingembre.
– Versez le bouillon et le lait de coco. Portez à ébullition, puis laissez cuire pendant 5 min.
– Ajoutez la pâte de curry, le nuoc-mam, le jus de citron, son zeste, le vert des oignons, la coriandre et les crevettes.
– Servez brûlant.