loader image

L’importance de se respecter

30 Mai 2023 | Article audio

Combien de temps avant de se respecter ? Combien d’humiliations, de oui qui auraient dû être des non, de hontes inutiles, de dégoût de soi-même, de situations rejouées en vain dans sa tête, d’incapacité à se pardonner, d’angoisses sans objet ?

Ça commence tout petit.

À la maison, le manque d’amour d’une mère, la brutalité d’un père, le manque de reconnaissance et d’encouragements, à l’école l’instituteur blessant, le camarade moqueur et puis ainsi doucement s’immisce une mésestime de soi, quelques kilos en trop, pas assez drôle, pas assez beau, pas assez sportif, pas assez intelligent, pas assez…

Mais il n’y a pas de « pas assez », vous êtes assez, vous êtes même parfait, unique, juste on ne vous a pas appris à vous respecter.

Se respecter c’est avoir de la considération et de l’estime pour soi.

Vous respecter vous permettra d’entreprendre des choses pour vous et en accord avec vous, de ne pas subir ce que l’autre attend de vous, parent, conjoint ou patron.

Alors en route pour mieux vous respecter, pour être vous et que vous, pour vous épanouir, pour être fier de vous, pour sourire à l’intérieur, pour apprendre de vos échecs et jouir de vos réussites.

À votre rythme apprenez et décidez :

– D’exprimer vos besoins, vos envies, vos rêves.
– D’exprimer vos émotions, vos états d’âme, vos humeurs, vous avez le droit d’être triste, en colère… et de le dire.
– D’exprimer vos idées, vos goûts, tout ce qui vous définit et qui prouve que vous êtes fiers de vous-même et que vous n’avez pas peur du jugement des autres.
– D’accepter votre corps et de bien le soigner.
– D’être satisfait de ce que vous faites.
– De prendre votre place face aux autres sans pour autant être agressif ou manquer de respect, de vous affirmer.
– D’arriver à faire des choix et de les assumer.
– De ne pas se culpabiliser inutilement ni se juger trop sévèrement.
– D’accepter les compliments de la part des autres et de les trouver pertinents.
– De s’attendre à être respecté, c’est-à-dire savoir que les autres reconnaîtront votre droit d’être qui vous êtes.

En bref, oser être vous, vos envies n’ont pas moins de valeur que celles des autres, vos besoins sont aussi importants, vos idées aussi bonnes, vos émotions aussi belles…

Bien-sûr vous devez apprendre à vous connaître, identifiez ce qui est bon pour vous, ce n’est ni un parent ni les autres qui doivent le savoir mieux que vous.

Acceptez que vous n’êtes pas parfait, d’abord parce-que ça nourrit l’humilité mais surtout parce-que vous seriez très ennuyeux si vous étiez parfait. Soyez imparfait et fier de l’être !

Soyez vous et que vous, ne vous dénigrez jamais, faites à votre manière, c’est très bien.

Ne vous comparez pas, c’est contre-productif !

Vous êtes uniques, ne l’oubliez jamais !

J’ai lu

Comment sortir du monde de Marouane Bakhti

Un livre sur le long chemin de l’enfance à l’âge adulte pour accepter et comprendre son homosexualité et son arabité.

Magnifiquement doux et beau, fort et bien écrit.

Danser dans la mosquée d’Homeira Qaderi

Récit autobiographique d’une femme afghane insoumise. Quel exemple !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

95 − = 93

Newsletter

En vous abonnant à ma newsletter, vous recevrez mes lettres, articles et vidéos.

Votre E-Mail ne sera communiqué à aucun tiers. Pour vous désinscrire, consultez la page RGPD et Cookies.

Vous êtes bien inscrit.e sur ma Newsletter, Merci.