Doctolib
loader image

Novembre est là

2 Nov 2019 | Humeurs

Novembre est là. Il pleut, il fait froid. Blottissez-vous dans ma lettre  !

Depuis quelques jours nous avons allumé le chauffage, retrouvé nos douces écharpes, ressorti notre manteau, enfilé nos pulls chauds, la couette a repris sa place sur le lit.
La canicule ayant pris congé, votre conjoint se colle à nouveau contre vous pour dormir, et pour ceux qui n’ont pas de conjoint vous vous glissez avec délice sous votre couette avec des grosses chaussettes, un bon bouquin et une tisane chaude à portée de main. Plutôt sympa finalement  ! Le cocooning reprend sa place.

Parce qu’en Novembre on en a plus besoin que jamais je vous parle aujourd’hui de douceur.
Parce qu’elle ne sert pas à grand-chose mais que souvent elle nous hante je vais faire un sort à la culpabilité.
Et puis aussi un livre, des films que j’ai adorés, un chanson entrainante…

Bonne lecture

J’ai vu

"Les hirondelles de Kaboul"

C’est tout  : beau, dramatique, fort, terrifiant, poétique, sentimental, résistant.

"Ceux qui travaillent"

Rien de plus banal aujourd’hui, un cadre supérieur perd son travail pour avoir voulu trop bien faire… Terriblement actuel… ce n’est ni beau, ni poétique, ni sentimental.. plutôt l’impuissance après la puissance, la culpabilité quand avant elle aurait été récompense, c’est flou presque glauque… Ce film pose les questions de ce que les entreprises sont prêtes à faire pour quelques milliers d’euros de plus et surtout de qui en endosse la responsabilité…

"Hors Normes"

Je l’ai vu avec mon fils 18 ans et Florentine 31 ans. Je dois avouer que je les ai un peu poussés dans le choix de ce film. Ils n’ont pas regretté, ils ont adoré  ! Le sujet, la prise en charge des autistes lourds, peut sembler bien peu fun pour certains d’entre vous, détrompez-vous, ce film est touchant, sensible, drôle, bousculant. Courez le voir.

"Pour Sama"

Ce documentaire, nous a touché Anatole et moi, au plus profond de nous-même. La cruauté de la dictature de Bachar El Assad, la révolution et l’espoir de liberté des jeunes syriens, la résistance en modèle pour les enfants, le dévouement d’un médecin dans son hôpital de fortune jusqu’au dernier jour, et malgré l’horreur absolue la vie et ses droits : l’amour, l’amitié, les naissances, les larmes et les rires… Vous ne pouvez pas passer à côté de ce film.

J’ai lu

"Le bal des folles"

Des femmes réduites à l’impuissance, des hommes se croyant tous puissants décidant de leur destin, et pourtant elles se débattent avec toute leur âme pour donner ou trouver encore un sens à leurs vies.

J’ai ri

Alban Ivanov

La conseillère d’orientation :
https://www.youtube.com/watch?v=Ss2ajXQqM08

J’ai écouté

Marie-Flore

Tout ou rien
https://www.youtube.com/watch?v=g1PdbAaJfgo

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

90 − 89 =

Newsletter

En vous abonnant à ma newsletter, vous recevrez mes lettres, articles et vidéos.

Votre E-Mail ne sera communiquée à aucun tiers. Pour vous désinscrire, consultez la page RGPD et Cookies.

Vous êtes bien inscrit.e sur ma Newsletter, Merci.