Doctolib
loader image

Renforcer son système immunitaire grâce à l’apithérapie

6 Nov 2020 | Naturopathie

Que ce soit pour le changement de saison, de travail, de rythme de vie, d’alimentation, d’humeur, de climat ambiant, TOUT justifie de prendre soin de notre système immunitaire.

Aider, renforcer notre système immunitaire pour faire face aux infections hivernales, voilà un beau programme.

L’apithérapie et ses produits de la ruche tiennent là quelques belles promesses. Dans cet article, nous parlerons d’apithérapie : des produits de la ruche longtemps utilisés et maintenant oubliés pour nous aider à passer cet hiver de la plus belle des manières.

  • Contre les infections hivernales : Miel et Propolis

La propolis est une sorte de glue fabriquée par les abeilles à partir de la résine des bourgeons de certains arbres, de leur cire et d’enzymes, de leur système glandulaire. Elle sert aux abeilles à colmater la ruche (trous, fissures, étanchéité) et à la protéger des microbes. Chez les humains, la propolis est utilisée depuis longtemps comme désinfectant et cicatrisant. Depuis la moitié du 20ème siècle, les chercheurs étudient de plus près l’incroyable étendue de ses propriétés santé. On sait désormais que la propolis agit contre de nombreux virus : myxovirus, poliovirus, coronavirus, rotavirus, adénovirus et bactéries (staphylocoques notamment). Elle a aussi, grâce à l’apigénine et à la chrysine qu’elle contient, une action préventive contre le virus de la grippe dont elle atténue les symptômes en agissant comme le célèbre antiviral Tamiflu. De la marque Ballot Flurin en prévention: deux gouttes de propolis noire directement dans la bouche pendant 21 jours. La seule contre-indication est l’allergie aux produits de la ruche. Cure à répéter à chaque changement de saison.

  • Contre la toux : le miel.

En cas de rhume, notamment chez l’enfant (qui dort mal à cause de la toux), la consultation médicale se conclut généralement par la prescription d’un antitussif, inefficace selon de nombreuses études. Par quoi remplacer les antitussifs ? Tout simplement par le miel de nos grands-mères. Connue depuis le 19ème siècle, l’activité antimicrobienne du miel connaît en effet un regain d’intérêt depuis les années 2000. Et les études sérieuses commencent à s’accumuler. Par exemple, une étude en double aveugle contre placebo a ainsi montré en 2014 que le miel soulageait plus la toux d’enfants enrhumés qu’un bronchodilatateur ou un placebo. Une diminution significative de la fréquence, de la gravité et de la nature incommodante de leur toux, ainsi qu’une meilleure qualité de sommeil ont été observées chez les enfants traités avec le miel par rapport au groupe sans traitement. La différence avec l’antitussif n’était pas significative, bien que légèrement en faveur du miel. De préférence, un miel BIO et français acheté en magasin diététique. Le miel peut donc être une solution de choix en cas de toux bénigne pour soulager les crises nocturnes chez les enfants de plus d’un an (mais aussi les adultes bien sûr). Pour soulager la gorge et les bronches, les miels à privilégier sont les miels de sapin, de thym et d’eucalyptus, à combiner ou non avec des huiles essentielles (Tea tree par ex mais uniquement pour les adultes et une goutte par cuillère à café). Prendre 1 c. à c. de miel au moment de la quinte de toux ou matin, midi et soir.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 6 = 2

Newsletter

En vous abonnant à ma newsletter, vous recevrez mes lettres, articles et vidéos.

Votre E-Mail ne sera communiquée à aucun tiers. Pour vous désinscrire, consultez la page RGPD et Cookies.

Vous êtes bien inscrit.e sur ma Newsletter, Merci.