Doctolib
loader image

La dépression et ses signes avant-coureurs

25 Nov 2018 | Article

Le mois de novembre, la grisaille, les journées courtes sont souvent associées à la tristesse. Et c’est vrai qu’en cette saison un bon nombre d’entre-nous n’est pas au mieux de sa forme. Il s’agit de ne pas confondre une baisse de moral passagère et une dépression. Voici quelques signes qui vous aideront à détecter si une possible dépression s’installe :

– Réveil nocturne récurrent autour de 4h du matin
– Tristesse le matin au moment de se lever
– Pleurs fréquents
– Envie de manger notamment des aliments réconfortants ou absence d’appétit
– Votre lit est votre refuge
– Un désintérêt total pour la majorité des activités, absence de plaisir et d’envies
– Dévalorisation de sa personne
– Fatigue
– Lenteur : la personne atteinte de dépression est sans entrain
– Troubles de concentration
– Idées noires

Si vous vous reconnaissez dans plusieurs de ces symptômes, faites-vous aider, ne restez pas seul avec votre mal-être et consultez rapidement. La dépression est un état très douloureux, ne la laissez pas s’installer ni chez-vous ni chez vos proches.

Un autre conseil de novembre : ne dites jamais à une personne dépressive « bouge-toi, secoue-toi », il ne peut pas. Si vous avez la lourde tâche d’accompagner un de vos proches touché par cette terrible maladie, soyez patient, écoutez, entourez, acceptez, proposez de petites activités à deux, réjouissez-vous du moindre sourire. La route est longue mais aimé et bien soigné, ne doutez jamais qu’il retrouvera sa joie de vivre.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

48 + = 55

Newsletter

En vous abonnant à ma newsletter, vous recevrez mes lettres, articles et vidéos.

Votre E-Mail ne sera communiquée à aucun tiers. Pour vous désinscrire, consultez la page RGPD et Cookies.

Vous êtes bien inscrit.e sur ma Newsletter, Merci.