Bonjour à tous,

Nous tournons la page de 2018 et ouvrons celle de 2019, tout est possible et l’heure est aux vœux.

Quand j’étais jeune et insouciante, adolescente et mal dans ma peau, je ne croyais pas aux vœux, peut-être étais-je trop rationnelle et surtout surtout c’était toute cette colère en moi, toutes ces frustrations subies par le monde adulte qui m’empêchaient, non seulement d’y croire, mais surtout de les offrir à mes ainés.

Aujourd’hui âgée, sans certitudes, mais emplie d’espoir de vie meilleure, je crois à l’inconscient et au pouvoir des mots.

Alors à vous, trop ronds, fumeurs, angoissés, mal-aimés, dépressifs, anxieux, soucieux, pressurisés, abusés, trompés, timides, incompris, cabossés de la vie, mes merveilleux patients et mes beaux lecteurs, je vous souhaite une douce année.

J’ai l’habitude de dire qu’il y a plusieurs vies dans une vie. Que vos vies de 2019 vous apportent toute la reconnaissance et l’amour dont vous avez besoin.

Vous êtes unique : estimez-vous

Je vous le concède, vous n’avez pas le charisme d’Obama, le raffinement de Meryl Streep, le physique de Georges Clooney ou de Sophie Marceau, le génie de Mozart, la grandeur et l’humilité de Mandela, la détermination de Simone Veil… et alors ! Il n’en reste pas moins que vous êtes unique. Vous avez autant de valeur que quiconque. Voici quelques astuces pour développer vos extraordinaires qualités et votre estime de soi, pour être fier de vous, vous faire confiance et faire ce que vous jugez bon pour vous :

– Reconnaissez vos qualités 

Vous en avez forcément, il y en a même peut-être certaines que vous évaluez comme des défauts alors que ce sont des qualités : être susceptible, c’est aussi être sensible et quoi de plus beau que d’être sensible. Faites une liste, au besoin faites-vous aider par vos proches, demandez-leur quelles qualités ils vous attribuent et réjouissez-vous parce-que : oui, vous avez de merveilleuses qualités, vous êtes timide mais vous cuisinez comme personne, vous êtes un inquiet mais vous n’avez pas votre pareil pour re-booster les démotivés, vous doutez de votre physique mais votre humour est irrésistible…

– Dites non

Cessez de passer après les autres, faites pour vous et non pour les autres, respectez-vous. Ecoutez-vous, faites confiance aux signaux de votre corps et de votre cœur, oubliez la politesse, la peur de faire mal ou de vous sentir rejeté et dites non quand vous sentez que ce n’est pas en accord avec ce que vous ressentez, avec votre emploi du temps, avec votre fatigue…

– Aimez-vous

Ne jugez pas sévèrement vos échecs, comprenez-les, tirez-en les conclusions pour le futur, puis oubliez-les. Félicitez-vous pour vos très grandes et toutes petites réussites.
Regardez-vous dans le miroir avec indulgence et trouvez-vous beau.

– Concentrez-vous sur ce qui vous anime

Prenez le temps de définir ce que vous voulez être, ce dont vous avez envie, définissez vos priorités de vie à cours, moyen et long terme sans vous laisser influencer par qui que ce soit et n’ayez de cesse de vous recentrer sur votre but.
Soyez vous-même, osez, croyez en vous.

Famille je vous « haime »

La période de Noël vient de se terminer. Quelle période ambiguë pour la majorité d’entre nous ! Il y a ceux qui l’aiment, ceux qui la détestent, ceux qui l’appréhendent, ceux qui la rejettent, ceux qui la surinvestissent, ceux qui l’attendent.
Quelle que soit la réaction de chacun c’est de toute évidence la fête la plus célébrée de l’année, d’ailleurs la France s’arrête !
Tellement célébrée qu’il y a comme une obligation de célébration…
C’est la fête qui célèbre la famille et surtout qui fantasme la famille idéale, unie, et malheureusement la famille n’est jamais idéale et jamais totalement unie et plus qu’à n’importe quelle autre occasion, à Noël les ressentiments réapparaissent.
La belle-sœur qui se fâche avec tout le monde, l’oncle alcoolique, les différents politiques, les jalousies inévitables, l’injuste héritage, les cadeaux inappropriés, les querelles sans solution, la pièce rapportée qui veut vous apprendre comment vous comporter, le mari psychorigide… Sans compter qu’avec les familles recomposées, l’organisation de Noël relève souvent du parcours du combattant… Car il y a ceux qui organisent et se décarcassent et ceux qui font tout pour compliquer les choses…
Oui je sais, aucune famille n’est parfaite, mais c’est ça une famille, du bon et du mauvais qui s’apprécie différemment selon l’endroit où l’on se place, et ça devrait être le premier endroit où on accepte l’autre tel qu’il est sans jugement, la première étape de la mixité.

Deux livres sympas

La belle de Casa

Ischrab est belle à tomber, Sese un migrant débrouillard est peut-être le seul à l’apprécier pour ce qu’elle est. In Koli Jean Bofane nous raconte leur histoire dans un style drôle, tragique et tendre et nous montre mieux que personne la réalité de Casablanca et ses excès. J’ai beaucoup aimé cette histoire de gens cabossés et est tellement reconnu Casablanca où j’ai de si nombreux souvenirs.

Les mots de la tribu

Le titre parle de lui-même, chaque famille a son propre langage, son propre vocabulaire, sa manière de communiquer, ses non-dits aussi, sa manière d’éviter ou de contourner certains sujets… Passionnant.

La recette de Flo

Et si nous nous accordions un moment magique avec la recette de ma douce amie Flo.

La Pana cotta (dessert italien)

Ingrédients

– 20 cl de lait
– 
20 cl de crème liquide
– 30 g de sucre
– 
2,5 feuilles de gélatine
– 2 sachets de sucre vanillé
– 
1 gousse de vanille ou vanille en poudre
– Coulis de framboises

Préparation

– Mettez les feuilles de gélatine à ramollir dans un bol d’eau froide.
– Dans une casserole, faites bouillir le lait, la crème, les sucres et la gousse de vanille dont on aura enlevé les grains.
– Une fois le mélange porté à ébullition, ajoutez la gélatine essorée et mélangez le tout pour qu’elle fonde.
– Versez dans des verrines, laissez refroidir à température ambiante avant de mettre au réfrigérateur pour au moins 3 heures.
– Pour finir, une fois que la panna cotta est prise, déposez quelques cuillères à soupe de coulis de framboise. Remettez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.