Drôle de printemps ! J’ai l’impression qu’on nous l’a volé. Pas qu’il ne se soit rien passé, bien au contraire. Nous avons eu cette visite du Coronavirus, un inconnu encombrant. On ne l’avait pas invité, mais il s’en fichait. Il s’est incrusté et nous a imposé sa loi, tuant sur son passage. Un cauchemar !

Mais bon ! nous sommes en mai… On a compris. On a confiné. On s’est privé de nos proches, on a éternué dans le coude et utilisé des mouchoirs à usage unique. Mais était-ce cela qu’il fallait comprendre ? On sait tous que non. On a entendu toutes les théories du monde sur l’avant, l’après, le pendant, le pourquoi, le comment : philosophes, économistes, journalistes, chercheurs, politiques, complotistes, flutistes, contorsionnistes, j’en ai perdu mon latin. Moi je ne crois à rien de tout ça, je comprendrai plus tard peut-être… Le seul message que je retiens est que l’homme est tout petit et que la nature est bien plus forte que lui, et que nous n’avons rien à gagner à ne pas rester à notre place. Question de politesse et de bon sens tout simplement !

Parce-que nos nuits ont été perturbées par ce virus voyageur mal identifié, parce-que notre patience a des limites je vais me pencher avec vous sur 2 sujets : le sommeil et la patience. Pour le sommeil, je vais être aidé de Xavier, mon irremplaçable naturopathe. Et des livres, des chansons, du rire, de la numérologie, pour se faire du bien.

Bonne lecture, je vous embrasse.

Le sommeil

J’ai de la chance, le sommeil n’est pas un problème pour moi, pas que je dorme comme un bébé, disons simplement que je me laisse porter par le sommeil sans attente particulière, il n’est pas au rendez-vous : je lis, j’écris, il est au rendez-vous : je m’abandonne à lui avec bonheur dans mon lit que j’aime plus que tout. Voilà tout, ça me paraît simple ! Mais je sais que ce n’est pas le cas pour tout le monde et que le sommeil peut devenir un cauchemar éveillé.

Le confinement favorise les insomnies et les cauchemars surtout chez les personnes anxieuses, voici quelques conseils pour favoriser un bon sommeil :

  • Manger léger le soir, pas d’alcool
  • Pas d’écrans 2 heures avant de rejoindre son lit (tablettes, téléphone, ordinateur totalement interdits), l’idéal étant de lire un moment pendant ce laps de temps, ceci permet de faire une vraie coupure avec la journée, d’éloigner les soucis, de se détendre.
  • Pas de sport 3 heures avant le coucher
  • Ecouter son corps, repérer la meilleure heure d’endormissement, s’y conformer puis toujours se coucher à la même heure
  • De même le matin toujours se lever à la même heure, ne pas rester au lit
  • Ranger sa chambre, respecter son sommeil c’est lui offrir une chambre tranquille et ordonnée, un lit confortable et des vêtements douillets (pas de synthétique).
  • Une fois dans votre lit, porter son attention sur sa respiration, respirer avec son ventre et plus doucement, inspiration 5 secondes, expiration 5 secondes, les bons dormeurs ralentissent leur respiration de façon instinctive libérant ainsi la mélatonine, hormone du sommeil provocant l’endormissement.
  • Adopter l’autohypnose que vous pratiquerez très bien après avoir fait quelques séances d’hypnose avec un spécialiste.

 

 

Il y a aussi les recommandations de Xavier, naturopathe, lumineux, intelligent, efficace. Depuis que je le consulte pour mes petits et gros bobos, je n’ai plus de petits et gros bobos. Je vous invite à suivre ses conseils à la lettre :

Bon plan sommeil numéro 1 :

  • Conserver une température suffisamment fraîche dans la chambre (comprise entre 15 et 19°C au maximum).
  • Prendre une douche chaude avant le coucher, cela contribue à la baisse ultérieure de la température.
  • Porter des chaussettes ou glisser une bouillotte au niveau des pieds. La dilatation des vaisseaux sanguins aux extrémités du corps ( mains et pieds) contribue à refroidir le corps tout entier.

Bon plan sommeil numéro 2 : l’aromathérapie l’amie du lit

  • Préparer une huile essentielle favorisant le sommeil : dans le creux de la main, verser un peu d’huile d’amande douce ou d’abricot, puis 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de mandarine rouge.
  • Appliquer sur la face interne des poignets, le haut du sternum (base du cou) et le plexus solaire une demi-heure à une heure avant le coucher.


Bon plan sommeil numéro 3
:

Pourquoi ne pas passer par l’alimentation pour augmenter son taux de mélatonine, l’hormone du sommeil, voici une liste d’aliments les plus riches en mélatonine: noix de Grenoble, graines de moutarde, maïs, riz, le gingembre (racine), cacahuètes, grains d’orge, flocons d’avoine, asperges, tomate, menthe fraîche, thé noir, banane pas mûre, brocoli.

Nous vous souhaitons de belles nuits.

Voir le site de Xavier ici.

 

La patience 

Pour avoir travaillé dans des sociétés américaines pendant de nombreuses années j’ai toujours eu l’impression que la devise était « action, des résultats et que ça saute ! ».

Et puis le 17 mars on nous a demandé de rester à la maison : plus d’effervescence, plus de réveil le matin, plus d’embouteillages, plus de « yaka fokon », juste attendre, attendre sans savoir jusqu’à quand ? Et nous avons dû nous armer de patience, nous former en accéléré à cette belle qualité.

Et quelle belle découverte ! Réfléchir, rêver, écouter les oiseaux, ralentir, redécouvrir, regarder la vérité en face, se remettre en question, l’occasion de lire, tricoter, écrire, dessiner, ranger et prendre des décisions, les bonnes ! Et s’y tenir.

La patience c’est un rythme, une douceur, un lâcher-prise. Je crois que la patience va avec la sagesse et puis elle me semble désintéressée et ça me fait du bien. Elle nous force à vivre le moment présent, à nous détacher. D’un seul coup posséder perd toute sa valeur et plus rien ne compte que d’être bien là, maintenant, tout simplement.

La patience contemple, recentre, relativise, ouvre les yeux. Et allez savoir pourquoi je suis persuadée que la patience permet de distinguer le bon du mauvais et qu’elle est un voyage qui a pour destination notre essentiel et notre vérité.

N’oubliez pas que les plus belles choses se construisent dans la patience : les bébés, les bons vins…
Alors cultivez votre patience.

Je me suis formée à la numérologie

 

Ça m’a pris comme ça ! C’est à cause de Christelle, oui c’est ça c’est à cause d’elle ! je la connais depuis peu, 2 ans peut-être. Elle m’a plu tout de suite. Elle fait partie de ces personnes en qui vous ne pouvez faire que confiance, un charisme, une douceur, une chaleur, un sourire, jamais de jugement.

J’avais envie d’apprendre quelque chose de nouveau pendant ce temps suspendu et la numérologie m’est apparue comme une évidence parce-que c’est un plus pour ma pratique et surtout parce-que Christelle !

J’ai adoré cette formation. La numérologie donne des éclairages sur la personnalité, les héritages familiaux, les choix de vie… c’est passionnant.

Si vous aussi ça vous parle, n’hésitez pas à contacter Christelle ou à en discuter avec moi.

Voir le site de Christelle ici.

J’ai lu

Les choses humaines
Karin Tuil

C’est incisif, sans concession, une vision du couple tranchante, d’un réalisme sans appel, ça vous saute à la figure, pas de romantisme. Et il y a l’intrigue, un viol qui pourrait ne pas en être un, un mauvais timing… la justice froide, factuelle, des vies gâchées à jamais.. Pas très vendeur dit comme ça, mais ce bouquin j’ai pas pu m’en décoller !

Le cœur battant du monde
Sébastien Spitzer

Ce roman m’a tenu en haleine, 450 pages dévorées en 3 jours. L’histoire du fils caché de Karl Marx, sa vie, sa nourrice qui l’a aimé comme personne et protégé jusqu’à en mourir, les remords des complices de cette mise au ban de la société et Karl Marx, inconsistant, irresponsable, entretenu, désespérément décevant…

J’ai écouté

Marie-Nicole Lemieux

Le talent, le déterminisme et la joie de vivre de cette femme me réjouissent.

Aldebert
La vie c’est quoi ?

Ma douce et sensible Stéphanie, trop loin de moi, a continué à m’envoyer chaque jour un sketch humoristique, mais de tout ce que j’ai reçu ce que j’ai préféré c’est ça : c’est tellement tendre !

Alice et moi
Cent Fois

C’est oui, c’est non et encore oui et puis non, ça dépend, c’est tout, c’est comme ça !

J’ai ri

Alex Vizorek
En colère !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

76 − 67 =

Recherchez un article ou une lettre dans mon blog