Doctolib
loader image

Nos amours et les devoirs de vacances

10 Juil 2018 | Article

Depuis le mois de mai les cahiers de vacances s’affichent en tête de gondole dans tous les supermarchés, librairies, stations-service et bien peu de parents résistent à cet achat « éducatif », persuadés du bien-fondé des devoirs de vacances.

Personnellement, je ne suis pas une adepte des cahiers de vacances pour les raisons suivantes :

. Vos chouchous tout autant que vous ont besoin de faire un break, de se reposer, de faire le vide pour se préparer à faire le plein de nouvelles connaissances en septembre
. N’oubliez jamais que vos enfants apprennent en jouant
. Les vacances sont souvent pour nos jeunes une période où le corps en profite pour grandir, où l’esprit, libre d’école, évolue et s’installe dans une nouvelle phase. Ils ont besoin de ce temps de pause pour se construire et élaborer ces changements intérieurs nécessaires.

Plutôt que des devoirs de vacances :

. Jouez avec eux, jeux d’extérieurs, jeux de société : grâce aux jeux ils comptent, ils écrivent, ils apprennent en s’amusant…
. Visitez des sites, des musées en adaptant le timing à leurs âges : sans s’en rendre compte, ils apprendront l’histoire, les sciences naturelles, la géographie…
. Encouragez les échanges avec les cousins, les amis, les grand-parents… Tellement riches de souvenirs.
. Et surtout laissez-les rêver, ne rien faire, se reposer, ils se construisent comme ça.

Et si vraiment l’idée de ne pas toucher un cahier des vacances vous est insupportable, consacrez uniquement la dernière semaine de leurs vacances à faire quelques révisions.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 4 = 1

Newsletter

En vous abonnant à ma newsletter, vous recevrez mes lettres, articles et vidéos.

Votre adresse mail ne sera communiquée à aucun tiers. En savoir plus.

Vous êtes bien inscrit.e sur ma Newsletter, Merci.