Doctolib
loader image

Tomber et se relever

4 Juil 2021 | Article

La vie n’est pas un long fleuve tranquille !

Force est de constater qu’elle nous réserve de sales moments, comme des claques qui vous font tellement mal qu’elles vous laissent hagards, dans la sidération, dans l’incompréhension totale. Parfois c’est plus insidieux, la chute s’immisce à petits pas, petites touches d’humiliations, de vagues ratés.

Il y a des échecs où nous avons une part de responsabilité, un examen insuffisamment révisé, une rupture amoureuse due à un manque d’investissement ou un sentiment de toute puissance, une commande perdue due à un manque de suivi… Ils n’en restent pas moins douloureux mais ils sont porteurs d’une leçon, ils nous apprennent à ajuster nos comportements, ils nous permettent de grandir et finalement de réussir.

Et il y a les sales coups de la vie, les décès prématurés, les injustes maladies, les rejets injustifiés… de ces sales coups qui vous font tomber dans un gouffre, que rien ne peut réparer… et pourtant il faut se relever… reprendre sa route accompagnée d’une terrible cicatrice…. Alors rien n’est plus jamais pareil, on boîte, on respire mal, on pleure à l’intérieur mais on avance parce-que pas le choix.

Qu’est-ce que je les trouve méchants ces sales coups de la vie, je n’arrive pas à leur pardonner… et pourtant je trouve qu’ils font des gens beaux : tellement plus sensibles, tellement plus empathiques, tellement plus profonds. Ils vous font du mal, que du mal ! Pas de leçon à en tirer ! Il vous donne juste de l’humanité, plus d’humanité… Bien-sûr il y a la colère, l’injustice, tout est dégueulasse… on devient plus fragile, on n’est pas plus solide ni plus grand, juste plus humain.

Pour les échecs, je sais que c’est dur, mais vous vous en relèverez plus fort, passé le choc vous analyserez, en tirerez des leçons et reprendrez votre route pour faire beaucoup mieux.

Pour les sales coups de la vie, pas de conseils ! Il faut du temps, beaucoup de temps, et accepter de vivre accompagner de l’inacceptable.

Dans les 2 cas je ne peux que vous encourager à vous faire aider auprès d’un psy de votre choix, un psy qui saura vous écouter, ne jamais vous juger, vous donner des pistes, vous aider à déconstruire pour vous reconstruire, vous apporter un soutien sans failles.

Dans les cas des échecs vous comprendrez les mécanismes qui ont fait que vous en êtes arrivé là, quelle est votre part de responsabilité, la part de responsabilité de votre éducation, de votre culture, de l’imprévisible… et apprendrez à repérer les signes personnels et extérieurs pour que jamais ça ne se reproduise.

Dans le cas des sales coups, vous serez soutenus inconditionnellement, et c’est tellement important ! Vous pourrez reprendre votre souffle à votre rythme, accompagné.

Bonne route, de tout mon cœur je vous souhaite une vie sans sales coups.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

41 − 39 =

Newsletter

En vous abonnant à ma newsletter, vous recevrez mes lettres, articles et vidéos.

Votre adresse mail ne sera communiquée à aucun tiers. En savoir plus.

Vous êtes bien inscrit.e sur ma Newsletter, Merci.